Lecture de la Bible du dimanche 12 novembre

vendredi 10 novembre 2017 0

Proverbes 8.12-20

La Sagesse présente ses titres

Moi, la Sagesse, j’ai pour demeure la prudence.
J’ai découvert la science de l’opportunité.
– Craindre le SEIGNEUR c’est haïr le mal. –
L’orgueil, l’arrogance, le chemin du mal
et la bouche perverse, je les hais.
Je détiens conseil et succès ;
à moi l’intelligence, à moi la puissance.
Par moi règnent les rois
et les grands fixent de justes décrets.
Par moi les princes gouvernent
et les notables sont tous de justes juges.
Moi, j’aime ceux qui m’aiment,
et ceux qui sont en quête de moi me trouveront.
Richesse et gloire sont avec moi,
fortune séculaire et prospérité.
Meilleur est mon fruit que l’or, que l’or fin,
et mon produit que l’argent de choix.
Sur un chemin de justice je m’avance,
dans le sentier du droit.

1 Thessaloniciens 4.13-18

La résurrection des morts et l’attente du jour du Seigneur

Nous ne voulons pas, frères, vous laisser dans l’ignorance au sujet des morts, afin que vous ne soyez pas dans la tristesse comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Si en effet nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, de même aussi ceux qui sont morts, Dieu, à cause de ce Jésus, à Jésus les réunira. Voici ce que nous vous disons, d’après une parole du Seigneur : nous, les vivants, qui serons restés jusqu’à la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas du tout ceux qui sont morts. Car lui-même, le Seigneur, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel : alors les morts en Christ ressusciteront d’abord ; ensuite nous, les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres par cet enseignement.

Matthieu 25.1-13

Les dix vierges

« Alors il en sera du Royaume des cieux comme de dix jeunes filles qui prirent leurs lampes et sortirent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insensées et cinq étaient avisées. En prenant leurs lampes, les filles insensées n’avaient pas emporté d’huile ; les filles avisées, elles, avaient pris, avec leurs lampes, de l’huile dans des fioles. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, un cri retentit : « Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre. » Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et apprêtèrent leurs lampes. Les insensées dirent aux avisées : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. » Les avisées répondirent : “Certes pas, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ! Allez plutôt chez les marchands et achetez-en pour vous.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et l’on ferma la porte. Finalement, arrivent à leur tour les autres jeunes filles, qui disent : “Seigneur, seigneur, ouvre-nous ! » Mais il répondit : “En vérité, je vous le déclare, je ne vous connais pas.” Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.

Extraits de la Traduction Œcuménique de la Bible, 2010


Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *